Lifting des cuisses

Le lifting des cuisses est l’intervention qui permet de redraper la peau en excès au niveau des cuisses, suite à son relâchement.

Il est fréquemment associé à une liposuccion des cuisses.

 

Anesthésie : générale

Durée de l’intervention : 1h30 à 2h30

Récupération : 10 à 15 jours

Bilan pré-opératoire : bilan sanguin, radiographie des poumons pour les fumeurs

et un électrocardiogramme pour les personnes à partir de 45 ans.

Le lifting des cuisses est une intervention chirurgicale qui permet de retendre la peau de la face interne des cuisses et d’en retirer l’excédent de peau.

Le lifting des cuisses retire l’excès de peau à la partie haute de la cuisse, sur sa face interne des cuisses.

Comme pour toute intervention chirurgicale, le lifting des cuisses comporte des cicatrices définitives.

Nous distinguons 2 types de cicatrices :

1)   Cicatrice horizontale

La cicatrice du lifting de cuisses, suit le sillon qui sépare la partie interne de la cuisse des organes génitaux. Elle s’étend depuis le pli sous fessier en arrière, jusqu’au pli de l’aine en avant.
La cicatrice du lifting des cuisses est alors intégralement cachée dans les sous-vêtements.

2)  Cicatrice en T

Dans des cas plus rares, ou l’excès cutané vertical est très important, la cicatrice est en T.
Elle associe à la cicatrice horizontale décrite ci-dessus, une cicatrice verticale, située à la face interne de chaque cuisse.

Comme toutes les cicatrices, celles du lifting des cuisses sont définitives. Leur aspect peut être rouge et visible pendant plusieurs mois. Totalement imprévisible, leur aspect définitif ne doit pas être jugé avant 1 an. Elles doivent être protégées du soleil pendant 1 an environ.

Quelles sont les suites après un lifting des cuisses ?

 

Les suites opératoires peuvent être douloureuses les premiers jours.


Un traitement antalgique sera prescrit pour quelques jours.
Les premiers pansements sont retirés au bout de 24h.

De façon classique et habituelle, il existe pendant les premières semaines ou les premiers mois qui suivent le lifting des bras :

un œdème (gonflement) et des ecchymoses (« bleus »). D’importance variable, ils sont souvent asymétriques. Ils persistent 15 à 21 jours.
Une diminution ou une disparition de la sensibilité de l’intérieur des bras.
Parfois des douleurs, qui sont bien soulagées par les traitements antalgiques.
La période d’arrêt de travail est de 7 à 10 jours.
La période d’arrêt des activités sportives est de 2 mois.

Les imperfections de résultats

Le plus souvent, un lifting de la face interne des cuisses rend un réel service aux patient(e)s avec l’obtention d’un résultat satisfaisant.

Cependant, des imperfections localisées peuvent exister : elles concernent notamment la cicatrice qui peut être un peu trop visible, distendue, voir adhérente.

En cas de tension excessive imposée aux sutures, on peut observer un abaissement, voir une migration vers le bas de la cicatrice.

Les cicatrices sont soumises aux aléas de toute cicatrisation avec le risque d’une évolution  hypertrophique, qui nécessitera un traitement spécifique.

Ces imperfections de résultat sont en général accessibles à un traitement complémentaire : « petites retouches » chirurgicales réalisées sous anesthésie locale ou anesthésie locale approfondie, mais pas avant le sixième mois post-opératoire.

Intervention lifting des cuisses en Tunisie

Intervention lifting des cuisses en Tunisie

Le contenu de ce site ne remplace pas un quelconque avis, diagnostic ou traitement médical.
Seul un professionnel de la santé est en capacité de répondre à toute question se rapportant à votre état de santé ou à émettre un avis médical, un diagnostic ou traitement médical. N’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin.